Condylomes

Les condylomes ou verrues génitales sont dues au papillomavirus humain ou HPV de types 6 et 11 dans 90 à 95 % des cas. C’est une maladie avec des récidives fréquentes dans 30 % des cas environ, avec un risque d’évolution cancéreuse s’il y a une atteinte du col de l’utérus.

Types de condylomes

On distingue trois types de condylomes :

  • Les condylomes plans : macules rosées ou rouges situées dans la muqueuse anale ;
  • Les condylomes acuminés : sous forme de bourgeons grisâtres ou rosées ;
  • Les condylomes papuleux sous forme de papules multiples, isolées ou en nappe, rosées ou couleur chaire.

 

L’incubation du virus peut durer entre 1 à 8 mois en général.

Les excroissances présentent des couleurs variées (grise, rouge, rose ou la couleur similaire à celle de la peau) et des formes différentes (lésions plates, crêtes de coq, boutons, choux-fleurs) selon leur emplacement. Les condylomes se localisent souvent :

  • sur le pénis chez l’homme. Il arrive qu’ils apparaissent autour de l’anus et sur le scrotum, mais cela est plus rare ;
  • sur le tour anal, au niveau du périnée et de la vulve chez la femme. Dans de rares cas, on les observe dans le vagin et sur le col de l’utérus ;
  • l’anus, le pubis, la gorge et la bouche tant chez l’homme que chez la femme.

De manière générale, les condylomes sont indolores. Cependant, on constate occasionnellement de rares saignements, des irritations ou des démangeaisons.